Prouver votre Concept

Le « Proof-of-Concept », un dispositif en plein essor

La Preuve du Concept (POC, Proof-of-Concept en anglais) s’est répandue comme un outil de gestion au travers de la digitalisation des activités, notamment au travers du phénomène des start-ups.

Du point de vue de la Gestion des Actifs Data, il est un instrument permettant d’éprouver une idée ou un concept, à petite échelle, tout en contrôlant les budgets et en faisant évoluer le projet jusqu’à maturité grâce aux retours des utilisateurs.

Pendant longtemps ce dispositif fut réservé aux « jeunes pousses », entrepreneurs du digital et de l’innovation en règle générale. Mais depuis quelques années, cette technique de gestion de projet intrigue les sociétés déjà établies recherchant des relais de croissance inédits, des optimisations organisationnelles ou cherchant à moderniser le métier historique grâce à la technologie.

Modalité de déploiement

Le déploiement d’un PoC s’appuie sur une équipe métier. Cette dernière est à l’origine des évolutions qu’il serait judicieux d’éprouver pour atteindre l’objectif commun. Il est cependant nécessaire de disposer d’une méthodologie solide permettant de mener à terme l’opération et permettre à la Direction Générale d’acter le déploiement à grande échelle, ou non (i.e. GO ou NO-GO).

Le Data Asset Management offre l’ensemble des outils permettant une réalisation concluante du PoC :

– Déterminer de manière rigoureuse le périmètre d’exécution (i.e. utilisation, résultat attendus, fonctionnalités, réglementation, etc)

– Piloter la réalisation du PoC (i.e. identifier les ressources nécessaires, les choix technologiques, suivre les méthodologies éprouvées de production, etc).

– Analyser la performance et anticiper les incidences à grande échelle (i.e. utiliser des marqueurs qualifiés, les difficultés et les solutions identifiées, les incidences économiques et financières, l’effet de levier général).

Tous ces aspects sont pris en charge par l’unité en Data Asset Management en charge de la dimension technique et opérationnelle de concrétisation du PoC.

Contrôler le budget & Qualifier les finalités

On considère en général que 20 % des PoC aboutissent à une industrialisation. En ce sens, l’outil « PoC » permet de fait de contrôler le risque et de réussir la digitalisation en préservant cependant les ressources financières et le temps-hommes des collaborateurs. De convention, il est possible d’estimer qu’un budget moyen de 75.000 EUR à 150.000 EUR est nécessaire pour financer un PoC en totalité.

En définitive, grâce à ce dispositif, l’étude de cas est accélérée ainsi que l’ensemble de la gestion du projet (les choix techniques, les acquisitions éventuelles et les négociations sont optimisées). C’est la qualification des finalités et des incidences à grande échelle qui sont mises en avant : cela permet de contrôler efficacement la résistance au changement. En d’autres termes, l’augmentation de la valeurs de la société ou de l’administration se trouve renforcée pour un budget maîtrisé.