Initialisation d’un dossier

Objectif :

Constituer une Gestion des Actifs Data implique un travail préparatoire déterminant. En effet, sous l’impulsion fantasmé de la « start-up » fondée dans le « garage », la plupart des projets échouent. Cela s’explique par le décalage existant entre une réalité fortement digitalisée, de fait exigeante avec toute innovation, et la démarche prudente, presque artisanale, requise pour éprouver un concept.

INMEDIO ADVANCED initialise donc tous ses dossiers de Data Asset Management de la même manière en exploitant les dispositifs les plus adaptés pour atteindre l’objectif : PoC, Gestion du Risque, Redressement d’un projet, Industrialisation, etc. Cette initialisation nous permet de constituer avec le Commanditaire une unité d’informations et structure efficacement la prise de décisions.

Approche :

L’Initialisation combine la production d’une documentation traitant des problématiques technologiques et organisationnelles.

Chaque document peut être pris indépendamment des autres mais ils forment ensemble un tout complet et précis visant à répondre aux questions fondamentales : Quelle Data est manipulée ? Comment est elle exploitée ? Combien devrait elle générer ? Quel est le coût de conception ? Quels sont les débouchés ?

Livrables :

Le dossier complet de l’Initialisation couvre les éléments suivants :

  • Présentation du projet : Document de synthèse rappelant la vision et les fondamentaux exprimés par le Commanditaire, mis en ordre, installés dans le temps en tenant compte l’Escalier des Innovations.
  • Étude du Marché et des Usages (EMU) : Cette documentation s’inspire des études de marché conventionnelles, toutefois elle s’intéresse beaucoup plus aux usagers et aux clients finaux. Une des caractéristiques stratégiques fortes de la technologie est la gestion de l’habitus, c’est à dire de l’habitude prise par une personne d’avoir recours exclusivement à cette technologie. L’EMU vise à construire cet habitus.
  • Stratégie de Production : Étudier les différents scénarii de production en exploitant les dispositifs les plus efficients (i.e. PoC, internationalisation, externalisation partielle, etc) permet de considérer les budgets nécessaires à la matérialisation de l’innovation, étape par étape, tout en préservant sévèrement les intérêts du Commanditaire. Cette documentation fournit la trame des dépenses à prévoir, les croise avec l’Étude de Marché et des Usages, et indique également l’Effet de Levier attendu.
  • Architecture fonctionnelle : Plus qu’un cahier des charges, les spécifications fonctionnelles sont réunies dans un document synthétisant avec précision la totalité des traitements attendus par l’innovation. Cette documentation sert à la fois à la production, ainsi qu’à la cybersécurité et au traitement des aspects juridiques. L’architecture fonctionnelle se fonde notamment sur les éléments collectés au sein de l’Étude de Marché et des Usages, puisqu’elle traite de l’interaction homme-machine.
  • Architecture des processus : Une connaissance de l’organigramme du Commanditaire permet d’anticiper les interactions et le niveau de mobilisation requis en interne sur le projet. L’arrivée d’un système innovant, quelque soit le dispositif d’exploitation adopté, va entraîner quelques changements dans l’organisation et dans la gestion de cette organisation. Nous préparons également cet aspect en introduisant la Gestion du changement grâce à l’Architecture des processus.
  • Architecture d’exploitation de données : Plus communément appelée « intelligence artificielle », cette documentation est le fer de lance des innovations puisqu’elle concrétise l’exploitation des données et la valorisation de celles-ci. Il s’agit d’un document de Conception de Niveau 2 encadré par les Droits d’auteurs français et européen. Cette documentation est cédée en totalité au Commanditaire qui peut ensuite le déposer ou l’exploiter à sa guise. Elle va piloter le travail de producteur et permettre l’établissement des critères qualitatifs lors de la vérification de la production.

Mise en garde : Durant la phase d’Initialisation, INMEDIO ADVANCED aura l’obligation de s’assurer que le Commanditaire a mobilisé des ressources efficientes en terme de Data Protection. Il est indispensable que toute construction soit réalisée en respectant les Normes Européennes, d’autant plus que le Data Asset Management entretien une relation étroite avec les représentants de ces affaires au sein de l’organisation.